Observatoire des discriminations … au Luxembourg

Sur commande du Centre pour l’Egalité de Traitement CET l’institut de sondage ILReS a effectué un sondage auprès de 1014 résidents.

Il en ressort pour l’essentiel:

  • 20% des résident·e·s déclarent avoir été victime d’au moins une discrimination au cours des 3 dernières années. Ce pourcentage correspond à un chiffre absolu de 103.900 résident·e·s âgé·e·s de plus de 16 ans (échantillon pondéré). Alors que 79% des victimes déclarent toujours souffrir de l’expérience, seulement 10% ont porté plainte et presqu’un tiers n’a rien entrepris. Des personnes qui n’ont rien fait, 39% estiment que de toute façon une plainte n’aurait rien changé.

24% chez les femmes

31% chez les 16-34 ans

25% chez les étrang·ers·ères

29% chez les personnes concernées par un handicap 41% chez les personnes témoins d’une discrimination 38% chez les personnes autres qu’hétérosexuelles

  • que 27% des résident·e·s ont été témoin d’une discrimination au cours des 3 dernières années, dont 10% déclarent ne pas avoir réagi et 57% avoir aidé la personne discriminée. Alors qu’en 2015, 14% disaient avoir aidé la victime et 40% estimaient n’avoir rien fait. On constate donc une évolution positive de la volonté de soutenir les victimes et une baisse de l’acceptation d’actes discriminatoires.
  • 1 personne sur 3 (35%) connaît le CET « au moins » de nom. Par rapport à l’année 2015, ceci correspond à une augmentation de 9% concernant la notoriété du CET. 78% des résident·e·s citent le CET comme acteur qui s’engage dans la lutte contre les discriminations et connaissent donc la mission du CET. Ceci correspond à une augmentation de 22% par rapport à 2015. 92% de la population estiment qu’il est important qu’un acteur comme le CET existe.
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!