“Le racisme structurel est bien présent”

Réfugiée en provenance du Rwanda qu’elle a fui en 1994 avec sa famille, Sandrine Gashonga est devenue une citoyenne à part entière. Engagée dans la lutte contre ce sujet rampant mais tabou qu’est le racisme dans une société d’abondance, elle est devenue le visage du mouvement Black Lives Matter au Luxembourg.

Paperjam  206, novembre 2020

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!